Fever

Présentation

Fever : luttes de classe sous pandémie

La pandémie de Covid-19 place les travailleurs du monde entier face à un problème commun et simultané. La situation actuelle sert déjà, dans la pratique, de laboratoire au capital et aux gouvernements pour restructurer les forces productives et améliorer leurs technologies d’exploitation et de contrôle. Les mesures de répression qui ont lieu actuellement sont probablement là pour durer. Cette suspension de la normalité intensifie les conflits autour du travail et de la reproduction. Des nouvelles de luttes prolétariennes apparaissent partout dans le monde : luttes sur les mesures sanitaires dans les lieu de travail, grèves sauvages, mutineries dans les prisons, grèves des loyers, etc.

Notre rôle n’est pas de proposer des solutions pour aider le capitalisme à résoudre cette crise. Toute solution capitaliste signifie le maintien de notre exploitation.

Nos efforts doivent se concentrer sur les conflits liés à l’exploitation : dans quelles conditions continuons-nous à être contraints de travailler ? Qu’en est-il de nos salaires pendant le confinement ? Devrons-nous récupérer nos heures plus tard ? Y aura-t-il des licenciements ? Et qu’en est-il des travailleurs indépendants, des travailleurs précaires ou des travailleurs temporaires ? Comment allons-nous payer le loyer à la fin du mois ? Qu’en est-il des prisonniers ? Et qu’en est-il des migrants, coincés entre des frontières de plus en plus militarisées, des centres de rétention ou des camps de migrants surpeuplés ?

Comme il s’agit d’un problème mondial, il semble urgent d’établir une plateforme internationale d’enquête et d’échange autour de ces luttes. Une plateforme qui permette de cartographier, d’enquêter, de diffuser, de discuter, de mettre en contact et de stimuler les expériences de confrontation prolétarienne pendant la pandémie.

Notre objectif est de construire une formulation collective d’échange entre des groupes autonomes de travailleurs de différents pays. Les principes de publication de Fever sont basés sur ces critères minimum commun :

1) Fever se concentrera sur la lutte des classes. Nous prenons le parti de la classe ouvrière, engagée dans des luttes contre les divisions qui nous séparent en cols blancs et cols bleus, et en employés des secteurs privé et public. Contre l’Etat qui nous divise en citoyen ou en clandestin, en chômeur ou travailleur, avec ou sans allocation. Nous luttons contre les divisions qui ne nous considèrent qu’a travers notre nationalité ou toute autre identité. D’autre part, nous ne voulons pas rester des travailleurs et nous croyons que ce n’est qu’en nous impliquant dans des communautés de lutte que nous pourrons abolir le monde de la marchandise et du travail salarié. En même temps, il est important d’analyser les mouvements de nos ennemis – les capitalistes et l’État – alors que la pandémie les obligent à restructurer le processus de production. Dans cette crise, comme d’habitude, l’État organise la défense du capital et de la propriété privée au détriment des intérêts du prolétariat. La victoire de nos luttes exige la destruction de l’État, que nous devons penser en termes pratiques. Nous sommes confrontés à des mécanismes préventifs de contre-insurrection et ce site sera aussi un espace de réflexion sur cet enjeu stratégique pour le mouvement.

2) Fever ne s’intéresse pas aux programmes abstraits, ou aux listes de revendications détachées des processus concrets de lutte.

3) Fever évite les tendances conspirationistes ou négationnistes. Nous sommes réellement confrontés à une pandémie : des milliers de personnes meurent dans le monde entier. Nier cette réalité est insensé. D’autre part, célébrer l’impact “écologique” ou “révolutionnaire” du massacre de covid-19 est non seulement stupide d’un point de vue prolétarien mais aussi le signe d’un élitisme morbide.

Les textes sont publiés principalement en anglais, puis traduits dans le plus grand nombre de langues possible. Bien que nous nous concentrions sur les rapports de lutte, nous sommes également intéressés par des articles analytiques.

Ce site web n’a pas pour vocation d’avoir une position unique. Les désaccords et les controverses sont importants pour la réflexion : dans le cadre de ces principes de base et généraux, nous voulons stimuler les débats publics.

Créer de nouveaux liens entre des camarades prolétaires du monde entier fait également partie de nos objectifs. Si vous souhaitez soumettre un texte ou joindre vos efforts à ceux de Fever, contactez-nous !