Fever

[Grèce] Et maintenant ? Premières réflexions sur les perspectives du mouvement d’opposition en temps de pandémie

La propagation rapide d’une nouvelle forme de coronavirus dans le monde entier a permis aux États capitalistes développés une nouvelle attaque de plus en plus forte contre les classes inférieures, sous la forme de mesures d’urgence.

Sur la mobilisation internationale des livreurs en Équateur : La résistance prolétarienne en pleine pandémie et précarisation

Le 22 avril, une grève internationale des livreurs de Glovo, Uber Eats, Rappi et d’autres applications de services de livraison à domicile a eu lieu. Des travailleurs d’Équateur, d’Argentine, du Pérou, du Costa Rica, du Guatemala, du Mexique et d’Espagne y ont participé.

Rapport sur la réalité dystopique du corona-virus en Grèce

Alors qu’en Grèce, les “états d’exception” ne sont pas rares – au contraire, nous sommes plus ou moins dans un régime d’urgence extraordinaire d’extrême austérité et de répression en raison de la “crise de la dette” depuis 2010 – la récente gestion biopolitique de la pandémie de SRAS-CoV-2 par le gouvernement semble être de plus en plus autoritaire.

Corona Capital 1. Crise épidémique et crise du capital

Ce texte a pour ambition de commencer à réfléchir à l’impact de la crise du coronavirus. Cette crise entraîne déjà un profond bouleversement de l’économie capitaliste, et s’accompagne, même dans la période de confinement actuelle, d’une certaine agitation sociale. Il n’est pas impossible que cette agitation sociale puisse s’étendre…