Fever

Brésil : Débrayages de travailleurs dans les supermarchés du Minas Gerais

Quelle que soit la gravité de la quarantaine, dans tous les États du pays, les supermarchés fonctionnent toujours normalement et semblent être l’un des rares secteurs qui ne suivra pas la tendance générale aux licenciements massifs ; à l’inverse, ils embauchent de nouveaux travailleurs puisque les magasins sont toujours pleins de gens qui veulent s’approvisionner en nourriture.

Pour rester ouvertes, ces entreprises devraient offrir à leurs employés une gamme d’articles de protection contre la contamination et adopter des procédures visant à réduire la circulation sur les marchés, mais il est évident que ce n’est pas la réalité dans la plupart des endroits.

C’est pourquoi, le 21 mars, les travailleurs du réseau des marchés de BH se sont mis en grève pour réclamer leur sécurité. Les préposés du magasin de Lagoa da Prata, dans le Minas Gerais ( un État du sud-est du Brésil), se sont rassemblés à la porte et ont refusé de travailler jusqu’à ce que le nombre de personnes à l’intérieur du marché soit réduit. “Personne ne travaillera avec autant de personnes sur le marché, personne ! Vous vous moquez de cette situation, mais c’est grave”, déclare l’un des employés sur une vidéo enregistrée pendant la manifestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *